RÉGRESSIONS SOCIALES 2017

21 Mars 2017

Passage Radio Djiido le 21 mars 2017

 

9 Mars 2017

Journal NCTV du 8 mars 2017

 


précarisation de l'emploi en Nouvelle Calédonie

8 mars 2017

Courrier enregistré ce vendredi 3 mars 2017 au Président du Congrés,aux chefs des groupes politiques du Congrés, aux élus non constitués en groupe et au Haut-Commissaire au titre du controle de légalité.


La demande de deuxieme lecture de la loi par les élus du Congrés de la NC doit intervenir dans un délai de 15 jours aprés le vote de la loi.

Cette demande doit etre déposée sur le bureau du Président de l'institution par un groupe de 11 élus du Congrés.
Espérons une prise de conscience de nos élus dans l'interet des Citoyens Calédoniens, de leurs familles et du Pays.

 

Olé.

 

Ricour

3 mars 2017

2017 L'ANNEE DES REGRESSIONS SOCIALES ?

La loi de Pays votée au Congrés ce lundi 27 fevrier 2017 qui modifie le code du travail de Nouvelle-Calédonie et qui doit s'appliquer à tous les emplois du secteur privé et public sur l'ensemble du territoire, pose deux questions principales:

1/ Celle du detournement du contrat de travail à durée determinée (CDD) qui est un document écrit qui acte un accord passé entre l'employeur et l'employé concernant ses conditions de travail. Le CDD est remplacé par une simple declaration unilaterale d'embauche et un engagement oral de l'employeur envers l'employé ce qui fragilise ce dernier.

2/
Le non respect du principe de protection de l'emploi local en Nouvelle-Calédonie.
En effet, cette loi ne favorise pas l'accés à l'emploi des Citoyens Calédoniens et des personnes durablement installées en NC. Elle est pour nous de ce fait contraire à l'Accord de Nouméa, à la loi organique et donc á la Constitution de la République Française.
Le fait de limiter l'embauche à une durée de trois mois, n'est pas une condition pour que ces emplois proposés puissent échapper à la main d'oeuvre locale.

3/ La loi de protection et de promotion de l'emploi local dans le secteur privé de 2011, prévoit dans son dernier article sa révision par les élus du Congrés aprés trois ans de mise en oeuvre. A ce jour, soit presque six ans aprés le vote de cette loi, toujours pas de révision alors que c'est une "passoire" qui ne protège pas l'emploi local.


Y a t'il une veritable volonté des "élus" du Congrés de proteger l'emploi des Calédoniens? Dans les paroles oui mais dans les actes et le vote des lois .... ?

 

Solidairement Votre Olé...

Regression sociale Regression sociale2

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/03/2017